La Petite Souris existe

Je prends la plume pour remercier les très nombreux parents qui se sont mobilisés pour me défendre.

En ce mois de septembre, un spot de publicité diffusé aux heures de grande écoute sur la radio France Info commençait par cette phrase terrible : « Parce-que la Petite Souris n’existe pas… »
Le commanditaire maladroit, la Mutuelle EOVI, n’avait pas hésité à faire voler en éclats les rêves des enfants dans le seul but de vendre des contrats de complémentaire santé qui prennent en charge les couronnes dentaires.

Cette antenne de radio n’étant pas encore interdite aux moins de douze ans, de nombreux bambins ont entendu ce message et se sont posés beaucoup de questions. Leurs parents ont été obligés de les rassurer pour leur éviter de grosses déceptions.

Cette publicité radiophonique a provoqué un véritable tollé sur le Web, y compris sur Facebook. Des auditeurs ont saisi le Médiateur de France Info qui a donné l’alerte et le message a été modifié. Même le pédopsychiatre Marcel Rufo est intervenu pour rappeler l’importance de ce personnage dans l’imaginaire des enfants.

Il était temps d’agir avant qu’ils aient l’idée d’un nouveau slogan pour s’en prendre au Père Noël.

S’ils avaient été un peu plus malins, ils auraient pu rebondir sur la polémique née autour du livre de Valérie Trierweiler « Merci pour ce moment », pour proposer des contrats de mutuelle aux « sans dents » !
Au lieu de cela, ils ont généré un bad buzz et leur publicité a été contre productive pour leur petit commerce. J’espère que cela servira de leçon à ceux qui sont prêts à tout pour vendre y compris à briser des rêves d’enfants.

CES ARTICLES POURRAIENT VOUS INTÉRESSER :

1 Commentaire.

Menu