Qui es-tu, Saint Nicolas ?

Saint Nicolas

L’imaginaire enfantin est peuplé d’êtres mythiques ou légendaires au milieu desquels la Petite Souris occupe une place privilégiée. Cette section du blog vous permettra de découvrir ou redécouvrir ces personnages qui étoilent l’univers des petites têtes blondes venues d’ici ou d’ailleurs…

Qui es-tu, Saint Nicolas ? Je suis né en Asie Mineure, actuelle Turquie, au troisième siècle. Ayant perdu mes parents très jeune, je suis éduqué par mon oncle, l’évêque de Myre, qui reconnaît en moi un enfant pieux et généreux. Il paraît qu’à ma naissance, j’ai joint les mains en signe de prière et que j’ai refusé de téter les jours de jeûne ! A la mort de mon oncle, je prends sa succession comme évêque et décide d’œuvrer contre la faim et les injustices. Grâce à ma bonté, mon nom est cité dans diverses histoires en Europe. La plus connue est celle des trois petits enfants, découpés en morceaux et cuisinés en petit salé par un boucher, que j’ai ramenés à la vie après sept années ! Aujourd’hui, je suis surtout connu en Belgique, aux Pays-Bas, en Alsace, en Lorraine et dans le Nord de la France, mais d’autres pays d’Europe me célèbrent aussi le 6 décembre. J’apporte des friandises, des oranges ou d’autres cadeaux aux enfants sages. On me confond souvent avec le Père Noël, sans doute à cause de mon habit rouge et des présents que je distribue. Mais, quoique nous soyons amis, nos différences sont nombreuses. Je porte une tenue d’évêque rouge sur des dentelles blanches, un haut chapeau à deux pointes que l’on nomme mitre et une crosse, long bâton doré qui se termine en spirale. Mon fidèle âne m’accompagne dans toutes mes balades et adore quand les enfants préparent, en attendant ma venue, une belle carotte pour le nourrir ! Parfois, il mâche aussi les pantoufles laissées par les enfants qui attendent leurs présents…

Dites le à vos amis :

3 Commentaires. En écrire un nouveau

Génial… Continue!!!

Merci Virginie pour ce bel article.
Vivement les prochains 🙂

J’aime beaucoup ! Bravo à l’auteur de ce joli texte pour mieux faire connaître le bon Saint Nicolas. Il est réconfortant de voir que les petits et les petites sourient (désolé, je n’ai pas pu résister…) lorsqu’ils rencontrent Saint Nicolas et son âne…

Menu